Noémie Mermet

Noémie Mermet

 

 

Scientifique française de 26 ans, Noémie a remporté la première édition internationale du concours Ma thèse en 180 secondes. Ce concours consiste à présenter de manière claire et en moins de trois minutes ses recherches à un public de non initiés. Dans le cas de Noémie, c’était:  « L’implication des récepteurs 5-HT2A dans la modulation des interneurones PKCy (prononcer « PKC gamma ») dans un contexte d’allodynie »

Sa traduction: « Lorsque vous avez un coup de soleil et qu’on passe la main dessus, ça peut être très douloureux. Imaginez alors que vous ressentiez cette douleur tout le temps, à certains endroits, alors que vous n’avez pas de coup de soleil. C’est ce qu’on appelle l’allodynie permanente« . Une pathologie provoquée par des « neurones fourbes », les PKCy, qui envoient par erreur les informations tactiles dans la zone du cerveau traitant la douleur.

 

 

 


 

 

 

Noémie a le don de faire tomber les cloisons qu’il peut y avoir entre néophytes et scientifiques. De formules, noms alambiqués et longues théories, elle tire une explication simple et limpide.

Nous Sommes aime Noémie car elle est une véritable partisane du savoir pour tous. Quand vous la regardez présenter sa thèse, vous voyez une scientifique qui n’a de cesse que de donner son savoir, le transmettre. Une belle humaniste.


 

Le Questionnaire de Proust de Noémie 

 

Le questionnaire qui suit est dérivé du questionnaire de Proust, devenu célèbre par les réponses qu’y a apportées Marcel. Dans les années 1890, ce genre de questionnaires était en vogue chez les jeunes gens qui pouvaient y dévoiler leurs gouts et aspirations. Du coup on s’est dit que c’était un bon moyen de se présenter et de servir de support à notre rubrique de jeune du jour, qui vise à introduire des jeunes qu’on aime, qui nous intéressent, et qui sont de beaux exemples de notre génération.  

 

Ta vertu préférée?

Je ne sais pas si l’on pourrait considérer ceci comme une qualité, mais j’aime les personnes qui ont de l’empathie.

La qualité que tu préfères chez un homme?

L’envie de protection d’autrui.

La qualité que tu préfères chez une femme?

La bienveillance.

Ce que tu apprécies le plus chez tes amis?

Leur générosité, amicalement parlant.

Ton principal défaut?

Le trop de temps que je passe à travailler.

Ton occupation préférée?

Partager du temps avec mon mari.

Ton rêve de bonheur?

Nous isoler à la montagne, rénover une vieille ferme, cultiver un potager pour être autonomes et renier les grandes surfaces commerciales.

Quel serait ton plus grand malheur?

Perdre les gens que j’aime.

Que voudrais-tu être?

Chercheuse, tout en étant une bonne mère de famille.

Dans quel pays désirerais-tu vivre?

Le Danemark

Quelle est la couleur que tu préfères?

Le rouge, mais aussi les couleurs pastelles.

La fleur que tu aimes?

Le coquelicot, pour sa délicatesse.

L’oiseau que tu préfères?

Les mésanges bleues

Tes héros dans la fiction?

Indiana Jones

Tes compositeurs / chanteurs préférés?

Ludovico Einaudi, William Fitzsimmons

Tes peintres favoris ?

Van Gogh, Klimt, Manet

Tes héros dans la vie réelle?

Mon mari 😉

Tes héroïnes dans l’histoire?

Marie Curie

Ce que tu détestes par-dessus tout?

Les rognures d’ongles (oui oui….), les gens qui parlent trop fort (et trop tout court)

Le personnage historique que tu admires ?

De nombreux grands scientifiques.

Une personne que tu méprises du fond du cœur?

Une seule et unique personne, qui ne mérite pas d’être nommée ici.

Comment tu aimerais mourir?

Je ne veux pas mourir 😉

Ton état d’esprit actuel?

Heureuse, mais stressée

Les fautes qui t’inspirent le plus d’indulgence?

Le fait de ne pas avouer sa faute.

Ta devise ?

Pour vivre heureux, vivons cachés. C’est en étant exposé que l’on se rend compte comme c’est risqué…