Emmanuelle Duez

Emmanuelle Duez

 

 

Serial entrepreneuse qui a déjà crée deux organisations à moins de 30 ans: le Boson Project et Women’s Up. Emmanuelle est une jeune dynamique qui cherche à donner une nouvelle image de la génération Y, plus intrépide et courageuse. Dans ses nombreuses interventions, elle s’évertue à démontrer le changement de paradigme dans la vie professionnelle des Millenials qui recherchent de l’épanouissement et du bien être dans l’entreprise.

 


 

 

A quoi ressemblera l’entreprise de demain? Le rêve a-t-il sa place dans le monde du travail? Peut-il devenir un vecteur d’engagement durable des salariés? Telles sont certaines questions auxquelles Emmanuelle cherche à répondre. Selon elle, avant d’être une structure hiérarchique, l’entreprise se doit de devenir un espace de confiance entre employés et clients, capable d’évoluer dans un état instable pour s’adapter aux mutations.

Ainsi, il est fondamental pour cette entreprise de comprendre les besoins, les motivations de la nouvelle génération qui arrive sur le marché du travail. A la différence de leurs ainés, les Millenials ne se fixent pas des objectifs de longévité (rester 5,7,10 ans et gravir les échelons dans la même structure) mais d’épanouissement. 50% des métiers de demain n’existent pas encore aujourd’hui et et ces jeunes doivent se construire dans un monde professionnel en mutation constante.

Comme le dit Emmanuelle dans une de ses interviews: « Les opportunités à saisir sont nombreuses. Et il y a aussi une part d’adrénaline à ne pas savoir de quoi demain sera fait. Avant, on construisait sa vie dans la sécurité. Aujourd’hui, on la construit sur un lit de précarité. Ce sont les nouvelles règles du jeu. »

Nous Sommes aime Emmanuelle car elle ne se contente pas de pointer du doigt l’incompréhension qu’il peut exister entre les Millenials et leurs ainés. Elle l’analyse, la décrypte et cherche à trouver des solutions innovantes. Grace au Boson Project, elle aide les entreprises à devenir un terreau d’épanouissement et de créativité. Au sein de Women’s Up, elle dépoussière le féminisme. Et pour cela, nous avons envie de l’encourager du fond du coeur.

 

 


 

Le Questionnaire de Proust d’Emmanuelle 

 

Le questionnaire qui suit est dérivé du questionnaire de Proust, devenu célèbre par les réponses qu’y a apportées Marcel. Dans les années 1890, ce genre de questionnaires était en vogue chez les jeunes gens qui pouvaient y dévoiler leurs gouts et aspirations. Du coup on s’est dit que c’était un bon moyen de se présenter et de servir de support à notre rubrique de jeune du jour, qui vise à introduire des jeunes qu’on aime, qui nous intéressent, et qui sont de beaux exemples de notre génération.  

 

Ta vertu préférée?

Le courage. Peut-être en manque-t-on aujourd’hui.

La qualité que tu préfères chez un homme?

La générosité

La qualité que tu préfères chez une femme?

L’audace

Ce que tu apprécies le plus chez tes amis?

La gentillesse

Ton principal défaut?

Etre excessive en tout.

Ton occupation préférée?

Rêver

Ton rêve de bonheur?

Mourir à 100 ans sans avoir aucun regret.

Quel serait ton plus grand malheur?

Mourir seule.

Que voudrais-tu être?

Etre quelqu’un qui laisse une trace, qui a de l’impact, qui fait bouger les lignes.

Quelle est la couleur que tu préfères?

Le rose

La fleur que tu aimes?

Le lila

L’oiseau que tu préfères?

Les oiseaux exotiques multicolores qui chantent, qui font du bruit.

Tes poètes préférés?

Victor Hugo et Baudelaire

Tes héros dans la fiction?

Batman car je voudrais être une businesswoman dans la vie et une justicière blindée dans la nuit.

Tes peintres favoris ?

Je suis plus sensible aux messages véhiculés par les tableaux qu’au style d’un peintre en particulier.

Tes héroïnes dans l’histoire?

Simone Veil pour tout ce qu’elle a fait dans l’absolu et pour les femmes en particulier.

Tes héros dans la vie réelle?

Je n’en ai pas beaucoup. Si je devais donner un nom, je dirais l’amiral Lajous qui était le DRH de la Marine Nationale. C’est un homme extraordinaire de bienveillance, d’ouverture, de générosité, d’intelligence.

Ce que tu détestes par-dessus tout?

Le fast food intellectuel

Le personnage historique que tu admires ?

Les hommes d’Etat, comme on en a plus.

Une personne que tu méprises du fond du cœur?

Je la méprise tellement que je ne lui ferai pas l’honneur de la mettre dans ce questionnaire.

La reforme que tu estimes le plus?

Plutôt le réformateur que j’estime le plus. Gerhard Schröder qui a fait de l’Allemagne ce qu’elle est à l’heure actuelle.

Le don de la nature que tu aimerais avoir?

Le sens de l’orientation.

Comment tu aimerais mourir?

Vieille et ridée comme une pomme pourrie. Dans la nuit dans un lit sans m’en apercevoir, main dans la main avec l’homme que j’aime qui mourra également ce soir là, parce que c’est mieux comme ça.

Ton état d’esprit actuel?

Croqueuse

Les fautes qui t’inspirent le plus d’indulgence?

L’inexpérience. Tentez au moins quitte à faire des boulettes. Ayez l’audace d’essayer.

Ta devise ?

« Heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière », Audiard