François-Henri Désérable

François-Henri Désérable

 

Ecrivain de 27 ans. Son dernier roman est Evariste, paru aux Editions Gallimard.


 

 

Il commence à écrire à dix-huit ans, après la lecture de Belle du Seigneur d’Albert Cohen. En 2012, il figure parmi les lauréats du prix du jeune écrivain de langue française pour Clic ! Clac ! Boum !, une nouvelle sur la mort de Danton.

En , paraît Tu montreras ma tête au peuple, aux éditions Gallimard, récit des derniers instants des grandes figures de la Révolution française, distingué par l’Académie française et le prix littéraire de la Vocation.

Il est lauréat de la bourse « Écrivain » de la fondation Lagardère pour « son projet : raconter la vie d’Évariste Galois », qu’il réalise en publiant début 2015 : Évariste, une biographie romancée d’Évariste Galois, prodige des mathématiques mort en duel à l’âge de 20 ans. Considéré comme la révélation de l’année 2015, ce roman est sélectionné pour plusieurs prix, dont le prix France Culture-Télérama, le grand prix RTL-Lire et le prix du Livre Inter. Il remporte finalement le prix des Lecteurs de L’Express/BFM TV et le prix de la biographie.


 

Le Questionnaire de Proust de François-Henri

 

Le questionnaire qui suit est dérivé du questionnaire de Proust, devenu célèbre par les réponses qu’y a apportées Marcel. Dans les années 1890, ce genre de questionnaires était en vogue chez les jeunes gens qui pouvaient y dévoiler leurs gouts et aspirations. Du coup on s’est dit que c’était un bon moyen de se présenter et de servir de support à notre rubrique de jeune du jour, qui vise à introduire des jeunes qu’on aime, qui nous intéressent, et qui sont de beaux exemples de notre génération.  

 

Ta vertu préférée?

La petite vertu.

La qualité que tu préfères chez un homme?

L’humour, la curiosité intellectuelle et l’ouverture d’esprit.

La qualité que tu préfères chez une femme?

Pourquoi les qualités que je préfère chez un homme devraient-elle différer de celles que je préfère chez une femme ?

Ce que tu apprécies le plus chez tes amis?

Leur loyauté.

Ton principal défaut?

La misanthropie sélective.

Ton occupation préférée?

Lire, écrire, et me promener (en scooter, en bateau ou à pieds).

Ton rêve de bonheur?

Pouvoir m’adonner à mes occupations préférées sans avoir à me soucier des contingences matérielles de la vie.

Quel serait ton plus grand malheur?

Avoir un vrai métier.

Que voudrais-tu être?

Je me demande si le bonheur ne consisterait pas à se contenter d’être soi-même, mais j’imagine qu’il ne doit pas être déplaisant d’être Sidney Crosby.

Dans quel pays désirerais-tu vivre?

Dans la République Sérénissime de Venise.

Quelle est la couleur que tu préfères?

Le zinzolin de l’aube à Venise.

La fleur que tu aimes?

L’orchidée.

L’oiseau que tu préfères?

Le mockingbird.

Tes auteurs favoris en prose?

Michon, Carrère, Toussaint, Echenoz, et quelques autres parmi les contemporains. Et puis Cohen, Hugo, Dumas, Chateaubriand, et quelques autres parmi leurs glorieux aînés.

Tes poètes préférés?

C’est difficile, mais s’il fallait n’en retenir que deux, je dirais Eminem et Rimbaud.

Tes héros dans la fiction?

Solal, Ariane, et D’Artagnan.

Tes compositeurs / chanteurs préférés?

J’ai un faible pour les boys-band période 1998-1999, et pour Vivaldi.

Tes peintres favoris ?

Van Gogh, Delacroix, François-Élie Corentin, Canaletto, Guardi et les védutistes vénitiens.

Tes héros dans la vie réelle?

Les premiers qui me viennent à l’esprit sont Jan Palach et Évariste Galois. Mais il y en a d’autres.

Tes héroïnes dans l’histoire?

Dans l’histoire de ma vie, en ce moment, ma marraine.

Tes noms favoris?

Solal et Oona, qui sont les prénoms de mes enfants (à naître un jour, peut-être).